Défi on recycle

  • Sept milliards de rêves! journee-mondiale-env-20150604152839.pdf (286.9 Ko) 2015-06-04

    Bécancour, le 5 juin 2015 – En cette journée mondiale de l’environnement, le Défi On recycle vous donne quelques trucs et astuces sous le thème à l’honneur cette année selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) : la consommation avec modération. Ce thème peut être vu sous plusieurs angles et l’une des manières de l’aborder est en considérant la saine gestion des matières résiduelles.

    La consommation avec modération
    Le principe des 3RV (réduire, réemployer, recycler et valoriser) s’applique de manière bien plus élargie qu’à la gestion des matières résiduelles. En effet, il vaut mieux moins consommer / réduire ses achats que de donner / réemployer des achats qui au bout du compte n’étaient pas réellement nécessaires!

    Pour ne pas vous laisser sur ces paroles de sage, voici quelques trucs pour limiter la surconsommation. Lors de vos achats, pensez à réduire le nombre d’emballages que vous consommez indirectement en choisissant des aliments en vrac ou en achetant en gros par exemple. Des organisations locales travaillent considérablement pour mettre en place des mesures écoresponsables. C’est notamment le cas de l’entreprise Les Délices du Boucher qui offre, entre autres, un service de traiteur avec des récipients réutilisables aux services de garde et pour des repas de famille. Cette initiative qui gagne de la popularité permet de détourner à l’heure actuelle plus de 10 000 contenants par année.

    Consommer avec modération c’est aussi considérer des options durables au détriment de celles à usage unique. Un des exemples les plus probants est l’utilisation de sacs réutilisables! Considérez le sortir aussi souvent que possible, tant lors des achats à la quincaillerie qu’à la pharmacie, ils ne sont pas exclusifs au supermarché!

    Il existe une foule d’actions afin de limiter la surconsommation. Considérant que si toute la planète consommait comme les Nord-Américains, quatre Terres seraient nécessaires pour subvenir à nos désirs, commencer à faire des choix dans le sens de la durabilité est essentiel!

    Pour amorcer la réflexion, le PNUE mise sur l’équipe de rêve, 7 milliards de rêves. En inscrivant le mot clé #7milliardsderêves vous pouvez partager le vôtre et vous joindre aux voix de Léonardo DiCaprio, Jack Johnson, Li Bingbig, Ian Somerhalder et bien d’autres!

    N’oubliez pas, la journée de l’environnement devrait être quotidienne!

    Votre organisation fait aussi des gestes notables en matière d’environnement? Faites-les connaître en vous inscrivant au Défi On recycle!

    Le projet du Défi est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter Émilie Charest, conseillère en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Les petits gestes: les breuvages les-petits-gestes-20150428154605.pdf (256.13 Ko) 2015-04-28

    C’est vrai, chaque petit geste compte. En ce printemps et bientôt l’été, enfin on l’espère, les boissons désaltérantes reviennent en force! Voici donc quelques Recommand’Actions afin de bien gérer vos matières résiduelles ou encore mieux de ne pas en générer.

    Gardons à l’esprit que la matière résiduelle la plus « verte »
    est celle qui n’est pas produite.

    L’eau
    Au bureau ou à la maison, une des bonnes façons d’avoir à la portée de la main de l’eau fraîche consiste à mettre un cruchon au réfrigérateur. Pour un peu plus de saveur vous pourrez même l’aromatiser en ajoutant, par exemple, des concombres, des citrons, des fruits ou même des herbes fraîches. En panne d’inspiration consultez les idées du blogue La Limonade.
    Vous êtes plus du genre nomade! Pensez à utiliser une option réutilisable. Mais, laquelle est la meilleure : en plastique, aluminium ou acier inoxydable? Les études études n’ont pas démontré clairement un matériau à préconiser, l’important c’est de la réutiliser au moins 10 à 20 fois. Choisissez selon vos préférences, une foule de modèles sont offerts.

    Le café
    La pause-café est certainement appréciée par plusieurs d’entre vous et elle peut être responsable de beaucoup de matières résiduelles.Alors, voici quelques pistes de solution. Si vous utilisez la cafetière filtre, le marc de café et son filtre en papier peuvent être compostable. Le marc peut aussi vous servir d’engrais dans vos platebandes. Si vous avez plutôt opté pour une cafetière à dosettes, il y a plusieurs options de récupération chez les producteurs ou encore chez Terracycle.

    Les breuvages des chaînes de restaurations rapides
    Parfois (ou souvent) une boisson glacée ou chaude c’est ce qui fait plaisir. Dans ces cas, sachez que la paille n’est pas recyclable, mais que tout le reste l’est. Aussi, les verres à café en carton légèrement ciré ainsi que leur couvercle en plastique sont recyclables. Assurez-vous simplement que le verre n’est pas TRÈS souillé.

    Les autres breuvages
    La grande majorité des boissons sont vendues dans des emballages recyclables : recyclez-les! Pour ce qui est des contenants consignés, saviez-vous que 25 millions de dollars par an en contenants ne sont pas retournés! Ces contenants pourraient aider à financer une cause ou un évènement. Pour plus de détails sur cette opportunité, consultez le site de consigneco.

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter Émilie Charest, conseillère en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Le bac bleu n'est pas une poubelle communique-defi-26fev2015-20150312101222.doc (1.43 Mo) 2015-03-12

    Fait incontestable, les Québécois recyclent de plus en plus. D’ailleurs, certaines personnes ont tellement adopté le réflexe de récupérer, qu’elles mettent de tout dans leur bac bleu. Certains se disent que « ce n’est pas grave, car au centre de tri quelqu’un va s’en occuper » !

    On estime aujourd’hui que 15 % du bac est constitué de « matières orphelines », c’est-à-dire des grille-pain, des jouets, des boyaux d’arrosage, des plats en pyrex ou des lumières de Noël. Aucune de ces matières ne doit pourtant se retrouver dans le bac à recyclage, car ces matières ne sont pas recyclables et engendrent des coûts supplémentaires importants dans le système de collecte sélective. Règle générale à retenir : vous pouvez mettre dans votre bac bleu les contenants de verre et de métal, le papier, le carton et les plastiques identifiés par un logo de recyclage (triangle constitué de trois flèches à l’intérieur duquel on retrouve un chiffre de 1 à 7).

    Au Québec, le système de collecte sélective est financé à 100% par les entreprises qui produisent des contenants, des emballages et des imprimés sur le marché québécois. Ainsi, quelque 3000 entreprises contribuent au financement, car en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement du Québec, ce sont les entreprises qui paient les coûts nets de la collecte. Pour les municipalités, cela représente plus de 130 millions de dollars en revenus annuels. Ultimement, la loi a pour objectif de responsabiliser les entreprises quant aux conséquences environnementales des contenants, des emballages et des imprimés qu'elles mettent sur le marché. Ce sont toujours les municipalités ou leurs fournisseurs qui organisent les collectes, mais les fonds nécessaires à cet effet proviennent des entreprises.

    Ainsi, au Québec près de 65 % des matières résiduelles – verre, métal, papier, carton et plastique – sont récupérées par la collecte sélective, soit plus de 700 000 tonnes de matières recyclables qui sont récupérées annuellement. Mais nous devons tous poursuivre nos efforts en ce sens, notamment en mettant les bonnes matières dans le bon bac ! C’est aussi ce que font de plus en plus les entreprises du territoire, en s’attaquant à la réduction de leurs déchets, notamment par l’éco conception, la récupération et le recyclage.

    Pour appuyer les industries, commerces et institutions des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska dans leurs démarches, le projet « Défi, on recycle » offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables des matières résiduelles. Pour obtenir plus d’information sur le Défi, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Avez-vous votre BAC ? communique-defi-28janv2015-20150128112535.doc (1.43 Mo) 2015-01-28

    Peut-être vous a-t-on déjà posé cette question lorsque vous avez postulé pour un emploi. Dans ce cas-ci, nous ne faisons pas référence au diplôme universitaire de premier cycle, mais bien au fameux bac bleu que vous mettez chaque semaine en bord de route pour la cueillette du recyclage !

    Plusieurs entreprises font des efforts importants en termes de recyclage, et certaines ont trop de matières recyclables pour tout contenir dans leur bac. Sur le territoire, la Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska est responsable de la cueillette, et du traitement des déchets et des matières recyclables. Afin de faciliter la cueillette mécanisée, l’utilisation de bacs roulants s’est généralisée sur le territoire. Ainsi, il n’est pas possible de laisser des sacs de poubelles ou des boîtes de carton à côté des bacs, car ceux-ci ne seront pas ramassés lors de la cueillette.

    La Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec prête gratuitement des bacs bleus de récupération (360 et 1100 litres) aux entreprises du territoire qui participent au « Défi, on recycle ». Il s’agit d’une bonne façon d’encourager la valorisation des matières résiduelles au sein des entreprises de la région. Pour obtenir votre bac gratuitement, faites-vite, car les quantités sont limitées !

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le Défi, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Des petits gestes qui font la différence ! fiche-3rv-20150114142203.pdf (954.24 Ko) 2015-01-14

    Chaque année, nous produisons 13 millions de tonnes de matières résiduelles au Québec. Il s’agit d’un chiffre tellement gros, qu’il est difficile d’imaginer ce que cela représente. Bien entendu, une grande partie de ces matières est récupérée et/ou recyclée, mais plus de 700 kg par habitant sont encore éliminées, souvent par enfouissement. Cela représente 1700 camions à ordure par jour !

    Nous pouvons tous, individuellement et collectivement, contribuer par des gestes simples, à réduire ces quantités. Une des façons les plus efficaces et simples, c’est de réduire nos achats ! À l’approche de Noël, difficile de ne rien acheter, surtout lorsqu’on veut combler nos proches de cadeaux. Par contre, on peut choisir des cadeaux utiles et durables, et qui ne finiront pas aux poubelles après seulement quelques utilisations. Ou encore, qui a dit qu’on devait toujours offrir que du neuf : il y a de très bons livres et DVD usagés en vente, et qui sont encore en parfait état. Mais bien souvent, le plus beau cadeau à offrir à un proche qu’on aime ne s’achète pas!

    Une autre façon pour réduire la quantité de matières résiduelles allant à l’enfouissement, c’est de transformer ce qu’on appelle « des déchets » pour en faire des « matières valorisables ». Ainsi, à chaque fois que vous mettez vos journaux, boîtes de conserve vides, et bouteilles de verre dans votre bac bleu de recyclage, vous offrez une seconde vie à ces matières qui seront valorisées plutôt qu’éliminées. Alors, un petit effort de plus, et vous constaterez que votre bac noir deviendra moins lourd, tandis que votre bac bleu se remplira !

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Êtes-vous un as du tri sélectif ? contenu-bac-bleu-2014-20150114141755.pdf (197.99 Ko) 2015-01-14

    Doit-on rincer les contenants avant de les trier ? Faut-il enlever les étiquettes sur les conserves de métal ? Bacs bleus, noirs, bruns... Il nous arrive tous d'hésiter un moment avant de jeter nos déchets à la poubelle, car il est souvent difficile de s'y retrouver. Si près des deux tiers des matières recyclables (65%) sont récupérées au Québec par l’intermédiaire de la collecte sélective, il reste encore du travail à faire pour que cela devienne un réflexe chez tous.

    Testez-vous !

    La Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec vous propose un quiz pour tester vos connaissances, dans le cadre du projet « Défi, on recycle » dont elle fait la promotion auprès des entreprises des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.

    Avez-vous les bons réflexes éco-citoyens ? Verdict en fin du questionnaire, où vous retrouverez également la liste des bonnes réponses (à consulter seulement après avoir compléter le quiz).

    1/10 - Lequel de ces articles ne peut aller dans le bac de récupération, même s'il est vide ?
    a) Une bouteille d'huile végétale
    b) Un tube de dentifrice
    c) Un carton ciré pour le lait

    2/10 - Lequel de ces articles peut aller dans le bac de récupération ?
    a) Une ampoule électrique
    b) Le papier d’aluminium
    c) Une canette aérosol

    3/10 - Je peux recycler un bottin téléphonique :
    a) Vrai
    b) Faux

    4/10 - Mon pot de yogourt est fini, je le mets :
    a) Dans le bac bleu
    b) Dans le bac bleu, mais il est impératif de le laver avant pour éviter les odeurs
    c) Dans la poubelle ordinaire

    5/10 - J’ai un contenant de peinture à jeter, je le mets :
    a) Dans le bac de récupération
    b) Dans la poubelle ordinaire
    c) Je le dépose chez un commerçant recueillant les résidus domestiques dangereux

    6/10 - Pour récupérer un paquet de cigarettes :
    a) J'enlève le papier d’aluminium
    b) Je laisse le papier d’aluminium
    c) Que je le laisse ou non n'a aucune importance

    7/10 - Il est préférable d’aplatir les boîtes de carton :
    a) Oui. Le bac bleu est ainsi moins rapidement rempli.
    b) Non

    8/10 - Je peux imbriquer les emballages les uns dans les autres avant de les mettre dans le bac bleu :
    a) Oui, afin de gagner de la place dans le bac
    b) Non, il faut les laisser en vrac
    c) Cela n'a aucune importance

    9/10 Pour pouvoir mettre mes contenants de verre dans le bac bleu :
    a) Je dois les rincer préalablement
    b) Je dois les rincer, puis enlever bouchons et couvercles sur les contenants
    c) Je n’ai rien de particulier à faire

    10/10 - Que signifie le logo avec les trois flèches en boucle que nous trouvons sur les emballages des produits ?
    a) L'emballage est recyclable
    b) L'emballage est fait de matériaux recyclés
    c) Ces deux réponses sont bonnes

    Voici la liste des bonnes réponses à ce quiz : 1) b; 2) b; 3) a; 4) b; 5) c; 6) a; 7) a; 8) b; 9) b; 10) c.

    Si vous avez obtenu : plus de 7 bonnes réponses, bravo vous êtes un « As » du tri sélectif, et continuez à recycler comme vous le faites déjà. De 4 à 7 bonnes réponses, vous êtes sur la bonne voie et devriez persévérer dans votre quotidien. Moins de 4 bonnes réponses, il ne faut pas se décourager, car vous pouvez encore vous améliorer en y mettant un peu d’effort. Vous pouvez tester vos connaissances plus à fond sur le site internet de Radio-Canada.

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles. Des bacs de récupération peuvent être prêtés gratuitement aux participants du Défi.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Le compostage, des exemples de cas à succès dans les ICI cas-succes-ici.pdf (1.13 Mo) 2012-10-24

    Le compostage représente tout un défi dans la gestion des matières résiduelles. C’est pourquoi la nouvelle politique québécoise en gestion des matières résiduelles en a fait une priorité.

    En effet, l’objectif fixé dans le Plan d’action 2011-2015 est le recyclage de 60% des matières organiques putrescibles pour 2015 et l’élimination de cette matière des lieux d’enfouissement est visée pour 2020.

    Bien que souvent méconnues, on retrouve différentes techniques adaptées aux entreprises quant à la gestion des matières organiques.
    Le document suivant vous présente des cas à succès répertoriés à travers le Québec.

    Pour plus d’information sur la gestion des matières organiques et pour retrouver d’autres cas à succès en entreprises, vous pouvez consulter le site Internet de RECYC-QUÉBEC

    N’oubliez pas que si vous souhaitez vous lancer dans cette grande aventure qu’est le recyclage des matières organiques, RECYC-QUÉBEC propose différents programmes de subventions qui pourraient s’appliquer à votre projet. Pour plus d’informations, consultez la section Aides financières sur le site Internet de RECYC-QUÉBEC… ou contactez-nous!

    Projet Défi on recycle!
    defi@ccicq.ca ou 819-294-6010

  • Nouveaux programmes de récupération et de valorisation annexe-recommandaction-2012-09.pdf (87.12 Ko) 2012-09-18

    C’est en juillet 2012 que le Ministre de l’Environnement annonçait l’intégration de quatre nouveaux produits jugés nocifs pour l’environnement au Programme de récupération et de valorisation selon le principe de la responsabilité élargie des producteurs. Cette mesure vise la réduction de la quantité de matières résiduelles à éliminer. En effet, l’objectif fondamental de la nouvelle politique en gestion des matières résiduelles est que la seule matière éliminée au Québec soit le résidu ultime.

    Les nouveaux programmes de récupération et de valorisation sont les suivants :

    • Les piles rechargeables et non rechargeables
    On vise pour 2015 la récupération de 20% des piles non rechargeables et de 25% des piles rechargeables. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de Appel à recycler

    • Les lampes au mercure
    On vise ici la récupération des tubes fluorescents, des lampes fluocompactes (LCFs) et de tout autre type de lampe qui contiennent du mercure. Les objectifs visés pour 2015 par le programme sont respectivement de 40%, 30% et 40%. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet consultez le site Internet de RecycFluo

    • Les appareils électroniques
    Ce programme vise les produits électroniques suivants : ordinateurs, écrans et ses périphériques, téléviseurs, téléphones cellulaires, téléphones (sans fil et conventionnel), imprimantes numériseurs, télécopieurs et lecteurs de livre électronique. L’objectif de récupération fixé pour 2015 est de 40% à l’exception des cellulaires et téléphones dont l’objectif fixé est de 25%. Chaque année, ces objectifs seront majorés de 5% afin d’atteindre le taux de 65% pour l’ensemble des catégories. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de l’Association pour le recyclage des produits électroniques

    • Les antigels et nettoyeurs à freins en aérosol
    Les produits visés par ce programme sont les liquides de refroidissement, les antigels et leurs contenants, de même que les nettoyeurs à freins en aérosol. L’objectif de récupération visé pour 2015 est de 25%. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de la Société de gestion des huiles usagées

  • L’approvisionnement responsable – Acheter mieux ! recommendaction-2011-12-09.doc (25 Ko) 2011-12-09

    C’est avec enthousiasme que le Défi on recycle vous informe que vient d’être lancer un guide pour l’acquisition responsable de biens et de services… et donc indirectement pour la prévention de la création de matières résiduelles.

    Intitulé Approvisionnement responsable – Penser autrement, acheter mieux, ce guide peut inspirer les personnes responsables des achats et de l’approvisionnement dans vos organisations.

  • Sept milliards de rêves! journee-mondiale-env-20150604152839.pdf (286.9 Ko) 2015-06-04

    Bécancour, le 5 juin 2015 – En cette journée mondiale de l’environnement, le Défi On recycle vous donne quelques trucs et astuces sous le thème à l’honneur cette année selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) : la consommation avec modération. Ce thème peut être vu sous plusieurs angles et l’une des manières de l’aborder est en considérant la saine gestion des matières résiduelles.

    La consommation avec modération
    Le principe des 3RV (réduire, réemployer, recycler et valoriser) s’applique de manière bien plus élargie qu’à la gestion des matières résiduelles. En effet, il vaut mieux moins consommer / réduire ses achats que de donner / réemployer des achats qui au bout du compte n’étaient pas réellement nécessaires!

    Pour ne pas vous laisser sur ces paroles de sage, voici quelques trucs pour limiter la surconsommation. Lors de vos achats, pensez à réduire le nombre d’emballages que vous consommez indirectement en choisissant des aliments en vrac ou en achetant en gros par exemple. Des organisations locales travaillent considérablement pour mettre en place des mesures écoresponsables. C’est notamment le cas de l’entreprise Les Délices du Boucher qui offre, entre autres, un service de traiteur avec des récipients réutilisables aux services de garde et pour des repas de famille. Cette initiative qui gagne de la popularité permet de détourner à l’heure actuelle plus de 10 000 contenants par année.

    Consommer avec modération c’est aussi considérer des options durables au détriment de celles à usage unique. Un des exemples les plus probants est l’utilisation de sacs réutilisables! Considérez le sortir aussi souvent que possible, tant lors des achats à la quincaillerie qu’à la pharmacie, ils ne sont pas exclusifs au supermarché!

    Il existe une foule d’actions afin de limiter la surconsommation. Considérant que si toute la planète consommait comme les Nord-Américains, quatre Terres seraient nécessaires pour subvenir à nos désirs, commencer à faire des choix dans le sens de la durabilité est essentiel!

    Pour amorcer la réflexion, le PNUE mise sur l’équipe de rêve, 7 milliards de rêves. En inscrivant le mot clé #7milliardsderêves vous pouvez partager le vôtre et vous joindre aux voix de Léonardo DiCaprio, Jack Johnson, Li Bingbig, Ian Somerhalder et bien d’autres!

    N’oubliez pas, la journée de l’environnement devrait être quotidienne!

    Votre organisation fait aussi des gestes notables en matière d’environnement? Faites-les connaître en vous inscrivant au Défi On recycle!

    Le projet du Défi est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter Émilie Charest, conseillère en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Les petits gestes: les breuvages les-petits-gestes-20150428154605.pdf (256.13 Ko) 2015-04-28

    C’est vrai, chaque petit geste compte. En ce printemps et bientôt l’été, enfin on l’espère, les boissons désaltérantes reviennent en force! Voici donc quelques Recommand’Actions afin de bien gérer vos matières résiduelles ou encore mieux de ne pas en générer.

    Gardons à l’esprit que la matière résiduelle la plus « verte »
    est celle qui n’est pas produite.

    L’eau
    Au bureau ou à la maison, une des bonnes façons d’avoir à la portée de la main de l’eau fraîche consiste à mettre un cruchon au réfrigérateur. Pour un peu plus de saveur vous pourrez même l’aromatiser en ajoutant, par exemple, des concombres, des citrons, des fruits ou même des herbes fraîches. En panne d’inspiration consultez les idées du blogue La Limonade.
    Vous êtes plus du genre nomade! Pensez à utiliser une option réutilisable. Mais, laquelle est la meilleure : en plastique, aluminium ou acier inoxydable? Les études études n’ont pas démontré clairement un matériau à préconiser, l’important c’est de la réutiliser au moins 10 à 20 fois. Choisissez selon vos préférences, une foule de modèles sont offerts.

    Le café
    La pause-café est certainement appréciée par plusieurs d’entre vous et elle peut être responsable de beaucoup de matières résiduelles.Alors, voici quelques pistes de solution. Si vous utilisez la cafetière filtre, le marc de café et son filtre en papier peuvent être compostable. Le marc peut aussi vous servir d’engrais dans vos platebandes. Si vous avez plutôt opté pour une cafetière à dosettes, il y a plusieurs options de récupération chez les producteurs ou encore chez Terracycle.

    Les breuvages des chaînes de restaurations rapides
    Parfois (ou souvent) une boisson glacée ou chaude c’est ce qui fait plaisir. Dans ces cas, sachez que la paille n’est pas recyclable, mais que tout le reste l’est. Aussi, les verres à café en carton légèrement ciré ainsi que leur couvercle en plastique sont recyclables. Assurez-vous simplement que le verre n’est pas TRÈS souillé.

    Les autres breuvages
    La grande majorité des boissons sont vendues dans des emballages recyclables : recyclez-les! Pour ce qui est des contenants consignés, saviez-vous que 25 millions de dollars par an en contenants ne sont pas retournés! Ces contenants pourraient aider à financer une cause ou un évènement. Pour plus de détails sur cette opportunité, consultez le site de consigneco.

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter Émilie Charest, conseillère en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Le bac bleu n'est pas une poubelle communique-defi-26fev2015-20150312101222.doc (1.43 Mo) 2015-03-12

    Fait incontestable, les Québécois recyclent de plus en plus. D’ailleurs, certaines personnes ont tellement adopté le réflexe de récupérer, qu’elles mettent de tout dans leur bac bleu. Certains se disent que « ce n’est pas grave, car au centre de tri quelqu’un va s’en occuper » !

    On estime aujourd’hui que 15 % du bac est constitué de « matières orphelines », c’est-à-dire des grille-pain, des jouets, des boyaux d’arrosage, des plats en pyrex ou des lumières de Noël. Aucune de ces matières ne doit pourtant se retrouver dans le bac à recyclage, car ces matières ne sont pas recyclables et engendrent des coûts supplémentaires importants dans le système de collecte sélective. Règle générale à retenir : vous pouvez mettre dans votre bac bleu les contenants de verre et de métal, le papier, le carton et les plastiques identifiés par un logo de recyclage (triangle constitué de trois flèches à l’intérieur duquel on retrouve un chiffre de 1 à 7).

    Au Québec, le système de collecte sélective est financé à 100% par les entreprises qui produisent des contenants, des emballages et des imprimés sur le marché québécois. Ainsi, quelque 3000 entreprises contribuent au financement, car en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement du Québec, ce sont les entreprises qui paient les coûts nets de la collecte. Pour les municipalités, cela représente plus de 130 millions de dollars en revenus annuels. Ultimement, la loi a pour objectif de responsabiliser les entreprises quant aux conséquences environnementales des contenants, des emballages et des imprimés qu'elles mettent sur le marché. Ce sont toujours les municipalités ou leurs fournisseurs qui organisent les collectes, mais les fonds nécessaires à cet effet proviennent des entreprises.

    Ainsi, au Québec près de 65 % des matières résiduelles – verre, métal, papier, carton et plastique – sont récupérées par la collecte sélective, soit plus de 700 000 tonnes de matières recyclables qui sont récupérées annuellement. Mais nous devons tous poursuivre nos efforts en ce sens, notamment en mettant les bonnes matières dans le bon bac ! C’est aussi ce que font de plus en plus les entreprises du territoire, en s’attaquant à la réduction de leurs déchets, notamment par l’éco conception, la récupération et le recyclage.

    Pour appuyer les industries, commerces et institutions des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska dans leurs démarches, le projet « Défi, on recycle » offre un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables des matières résiduelles. Pour obtenir plus d’information sur le Défi, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Avez-vous votre BAC ? communique-defi-28janv2015-20150128112535.doc (1.43 Mo) 2015-01-28

    Peut-être vous a-t-on déjà posé cette question lorsque vous avez postulé pour un emploi. Dans ce cas-ci, nous ne faisons pas référence au diplôme universitaire de premier cycle, mais bien au fameux bac bleu que vous mettez chaque semaine en bord de route pour la cueillette du recyclage !

    Plusieurs entreprises font des efforts importants en termes de recyclage, et certaines ont trop de matières recyclables pour tout contenir dans leur bac. Sur le territoire, la Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska est responsable de la cueillette, et du traitement des déchets et des matières recyclables. Afin de faciliter la cueillette mécanisée, l’utilisation de bacs roulants s’est généralisée sur le territoire. Ainsi, il n’est pas possible de laisser des sacs de poubelles ou des boîtes de carton à côté des bacs, car ceux-ci ne seront pas ramassés lors de la cueillette.

    La Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec prête gratuitement des bacs bleus de récupération (360 et 1100 litres) aux entreprises du territoire qui participent au « Défi, on recycle ». Il s’agit d’une bonne façon d’encourager la valorisation des matières résiduelles au sein des entreprises de la région. Pour obtenir votre bac gratuitement, faites-vite, car les quantités sont limitées !

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le Défi, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Des petits gestes qui font la différence ! fiche-3rv-20150114142203.pdf (954.24 Ko) 2015-01-14

    Chaque année, nous produisons 13 millions de tonnes de matières résiduelles au Québec. Il s’agit d’un chiffre tellement gros, qu’il est difficile d’imaginer ce que cela représente. Bien entendu, une grande partie de ces matières est récupérée et/ou recyclée, mais plus de 700 kg par habitant sont encore éliminées, souvent par enfouissement. Cela représente 1700 camions à ordure par jour !

    Nous pouvons tous, individuellement et collectivement, contribuer par des gestes simples, à réduire ces quantités. Une des façons les plus efficaces et simples, c’est de réduire nos achats ! À l’approche de Noël, difficile de ne rien acheter, surtout lorsqu’on veut combler nos proches de cadeaux. Par contre, on peut choisir des cadeaux utiles et durables, et qui ne finiront pas aux poubelles après seulement quelques utilisations. Ou encore, qui a dit qu’on devait toujours offrir que du neuf : il y a de très bons livres et DVD usagés en vente, et qui sont encore en parfait état. Mais bien souvent, le plus beau cadeau à offrir à un proche qu’on aime ne s’achète pas!

    Une autre façon pour réduire la quantité de matières résiduelles allant à l’enfouissement, c’est de transformer ce qu’on appelle « des déchets » pour en faire des « matières valorisables ». Ainsi, à chaque fois que vous mettez vos journaux, boîtes de conserve vides, et bouteilles de verre dans votre bac bleu de recyclage, vous offrez une seconde vie à ces matières qui seront valorisées plutôt qu’éliminées. Alors, un petit effort de plus, et vous constaterez que votre bac noir deviendra moins lourd, tandis que votre bac bleu se remplira !

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Êtes-vous un as du tri sélectif ? contenu-bac-bleu-2014-20150114141755.pdf (197.99 Ko) 2015-01-14

    Doit-on rincer les contenants avant de les trier ? Faut-il enlever les étiquettes sur les conserves de métal ? Bacs bleus, noirs, bruns... Il nous arrive tous d'hésiter un moment avant de jeter nos déchets à la poubelle, car il est souvent difficile de s'y retrouver. Si près des deux tiers des matières recyclables (65%) sont récupérées au Québec par l’intermédiaire de la collecte sélective, il reste encore du travail à faire pour que cela devienne un réflexe chez tous.

    Testez-vous !

    La Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec vous propose un quiz pour tester vos connaissances, dans le cadre du projet « Défi, on recycle » dont elle fait la promotion auprès des entreprises des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.

    Avez-vous les bons réflexes éco-citoyens ? Verdict en fin du questionnaire, où vous retrouverez également la liste des bonnes réponses (à consulter seulement après avoir compléter le quiz).

    1/10 - Lequel de ces articles ne peut aller dans le bac de récupération, même s'il est vide ?
    a) Une bouteille d'huile végétale
    b) Un tube de dentifrice
    c) Un carton ciré pour le lait

    2/10 - Lequel de ces articles peut aller dans le bac de récupération ?
    a) Une ampoule électrique
    b) Le papier d’aluminium
    c) Une canette aérosol

    3/10 - Je peux recycler un bottin téléphonique :
    a) Vrai
    b) Faux

    4/10 - Mon pot de yogourt est fini, je le mets :
    a) Dans le bac bleu
    b) Dans le bac bleu, mais il est impératif de le laver avant pour éviter les odeurs
    c) Dans la poubelle ordinaire

    5/10 - J’ai un contenant de peinture à jeter, je le mets :
    a) Dans le bac de récupération
    b) Dans la poubelle ordinaire
    c) Je le dépose chez un commerçant recueillant les résidus domestiques dangereux

    6/10 - Pour récupérer un paquet de cigarettes :
    a) J'enlève le papier d’aluminium
    b) Je laisse le papier d’aluminium
    c) Que je le laisse ou non n'a aucune importance

    7/10 - Il est préférable d’aplatir les boîtes de carton :
    a) Oui. Le bac bleu est ainsi moins rapidement rempli.
    b) Non

    8/10 - Je peux imbriquer les emballages les uns dans les autres avant de les mettre dans le bac bleu :
    a) Oui, afin de gagner de la place dans le bac
    b) Non, il faut les laisser en vrac
    c) Cela n'a aucune importance

    9/10 Pour pouvoir mettre mes contenants de verre dans le bac bleu :
    a) Je dois les rincer préalablement
    b) Je dois les rincer, puis enlever bouchons et couvercles sur les contenants
    c) Je n’ai rien de particulier à faire

    10/10 - Que signifie le logo avec les trois flèches en boucle que nous trouvons sur les emballages des produits ?
    a) L'emballage est recyclable
    b) L'emballage est fait de matériaux recyclés
    c) Ces deux réponses sont bonnes

    Voici la liste des bonnes réponses à ce quiz : 1) b; 2) b; 3) a; 4) b; 5) c; 6) a; 7) a; 8) b; 9) b; 10) c.

    Si vous avez obtenu : plus de 7 bonnes réponses, bravo vous êtes un « As » du tri sélectif, et continuez à recycler comme vous le faites déjà. De 4 à 7 bonnes réponses, vous êtes sur la bonne voie et devriez persévérer dans votre quotidien. Moins de 4 bonnes réponses, il ne faut pas se décourager, car vous pouvez encore vous améliorer en y mettant un peu d’effort. Vous pouvez tester vos connaissances plus à fond sur le site internet de Radio-Canada.

    Le projet « Défi, on recycle » est offert aux institutions, commerces et industries des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, et leur offrent un accompagnement dans la mise en place de mesures de gestion écoresponsables de leurs matières résiduelles. Des bacs de récupération peuvent être prêtés gratuitement aux participants du Défi.

    Pour obtenir plus d’information sur le projet, les entreprises intéressées sont invitées à contacter M. Daniel Lambert, conseiller en gestion des matières résiduelles, au 819-294-6010.

  • Le compostage, des exemples de cas à succès dans les ICI cas-succes-ici.pdf (1.13 Mo) 2012-10-24

    Le compostage représente tout un défi dans la gestion des matières résiduelles. C’est pourquoi la nouvelle politique québécoise en gestion des matières résiduelles en a fait une priorité.

    En effet, l’objectif fixé dans le Plan d’action 2011-2015 est le recyclage de 60% des matières organiques putrescibles pour 2015 et l’élimination de cette matière des lieux d’enfouissement est visée pour 2020.

    Bien que souvent méconnues, on retrouve différentes techniques adaptées aux entreprises quant à la gestion des matières organiques.
    Le document suivant vous présente des cas à succès répertoriés à travers le Québec.

    Pour plus d’information sur la gestion des matières organiques et pour retrouver d’autres cas à succès en entreprises, vous pouvez consulter le site Internet de RECYC-QUÉBEC

    N’oubliez pas que si vous souhaitez vous lancer dans cette grande aventure qu’est le recyclage des matières organiques, RECYC-QUÉBEC propose différents programmes de subventions qui pourraient s’appliquer à votre projet. Pour plus d’informations, consultez la section Aides financières sur le site Internet de RECYC-QUÉBEC… ou contactez-nous!

    Projet Défi on recycle!
    defi@ccicq.ca ou 819-294-6010

  • Nouveaux programmes de récupération et de valorisation annexe-recommandaction-2012-09.pdf (87.12 Ko) 2012-09-18

    C’est en juillet 2012 que le Ministre de l’Environnement annonçait l’intégration de quatre nouveaux produits jugés nocifs pour l’environnement au Programme de récupération et de valorisation selon le principe de la responsabilité élargie des producteurs. Cette mesure vise la réduction de la quantité de matières résiduelles à éliminer. En effet, l’objectif fondamental de la nouvelle politique en gestion des matières résiduelles est que la seule matière éliminée au Québec soit le résidu ultime.

    Les nouveaux programmes de récupération et de valorisation sont les suivants :

    • Les piles rechargeables et non rechargeables
    On vise pour 2015 la récupération de 20% des piles non rechargeables et de 25% des piles rechargeables. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de Appel à recycler

    • Les lampes au mercure
    On vise ici la récupération des tubes fluorescents, des lampes fluocompactes (LCFs) et de tout autre type de lampe qui contiennent du mercure. Les objectifs visés pour 2015 par le programme sont respectivement de 40%, 30% et 40%. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet consultez le site Internet de RecycFluo

    • Les appareils électroniques
    Ce programme vise les produits électroniques suivants : ordinateurs, écrans et ses périphériques, téléviseurs, téléphones cellulaires, téléphones (sans fil et conventionnel), imprimantes numériseurs, télécopieurs et lecteurs de livre électronique. L’objectif de récupération fixé pour 2015 est de 40% à l’exception des cellulaires et téléphones dont l’objectif fixé est de 25%. Chaque année, ces objectifs seront majorés de 5% afin d’atteindre le taux de 65% pour l’ensemble des catégories. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de l’Association pour le recyclage des produits électroniques

    • Les antigels et nettoyeurs à freins en aérosol
    Les produits visés par ce programme sont les liquides de refroidissement, les antigels et leurs contenants, de même que les nettoyeurs à freins en aérosol. L’objectif de récupération visé pour 2015 est de 25%. Pour trouver le point de dépôt le plus près de chez vous, consultez le site Internet de la Société de gestion des huiles usagées

  • L’approvisionnement responsable – Acheter mieux ! recommendaction-2011-12-09.doc (25 Ko) 2011-12-09

    C’est avec enthousiasme que le Défi on recycle vous informe que vient d’être lancer un guide pour l’acquisition responsable de biens et de services… et donc indirectement pour la prévention de la création de matières résiduelles.

    Intitulé Approvisionnement responsable – Penser autrement, acheter mieux, ce guide peut inspirer les personnes responsables des achats et de l’approvisionnement dans vos organisations.

Accommodation Boisclair et Le Relai de Parc se méritent une
Attestation de performance au programme ICI ON RECYCLE