Les projets de synergies en collaboration pour Simmer

Le 13 septembre, notre coordonnatrice de projets s'est jointe à deux membres de l'équipe de Merinov dans le cadre d'un recensement provincial des coproduits de la mer de passage chez Simmer international. Merinov est le plus important centre intégré de recherche appliquée dans les domaines de la pêche, de l'aquaculture, de la transformation et de la valorisation des produits aquatiques au Canada. Il mène aussi un projet de synergies industrielles spécialisées pour les résidus halieutiques et offre donc un service complémentaire à ceux du projet économie circulaire, zone économique naturelle.

Simmer international est transformateur distributeur de poissons et surtout une entreprise motivée à saisir des opportunités d'affaires via les coproduits. Son propriétaire est d'ailleurs convaincu que dans ses résidus, une foule de ressources pourraient y être extraites. Si comme monsieur Duval, vous êtes d'avis que vos résidus ont un potentiel, contactez notre équipe!

Présents sur la photo à partir de la gauche:
Pierre-Luc Bernier-Ouellette (Chargé de projet, Merinov), Pierre-Olivier Morisset (professionnel de recherche, Merinov), Simon Duval (propriétaire, Simmer International) et Émilie Charest (coordonnatrice de projets environnement et ECZEN, Chambre de commerce et d'industrie du C?ur-du-Québec)

 

À propos d'Économie circulaire | Zone économique naturelle

Initié par la Chambre de commerce et d'industrie du C?ur-du-Québec en août 2017, le projet vise l'expansion de la symbiose industrielle présente dans le Parc Industriel et Portuaire de Bécancour sur la zone économique naturelle.

Le projet permet aux organisations du territoire d'être outillées par rapport aux avantages, aux bonnes pratiques ainsi qu'aux facteurs de succès liés à l'implantation de l'économie circulaire par une approche axée sur l'action. De plus, le projet s'inscrit dans une démarche provinciale avec RECYC-QUÉBEC, les pratiques seront donc partagées entre les communautés participantes. La CCICQ est d'avis que le potentiel d'échange et d'innovation peut entrainer des gains notables pour nos entreprises locales et est donc fière de porter ce projet.

Retour