Calendrier - Archives

Activités à venir

mars 2018

  • Venez assister à notre déjeuner-formation SAE à l'Érablière Prince de Saint-Wenceslas. Nous aurons le plaisir d'accueillir Mme Johanne Lachapelle, formatrice au SAE Centre du Québec.  

    Le thème de cette rencontre sera : "Le transfert générationnel... ou comment recycler les connaissances et les compétences".

    Aussi, le volet Défi, On Recycle! de la CCICQ fête son dixième anniversaire et nous profiterons de l'occasion pour souligner l'apport de ce volet.

    Nous vous attendons en grand nombre!

     

               

     

février 2018

  • Déjeuner-réseautage de la Nouvelle Génération d'Affaires Bécancour - Nicolet - Yamaska, à la Maison de Bibi à Bécancour.

    À chaque dernier jeudi du mois, la NGA vous convie à une activité de réseautage conviviale où des entrepreneurs inspirants vous livre leur passion et leurs défis. 

     

     

  • La CCICQ est heureuse de vous convier à son Dîner-réseautage de la Nouvelle Génération d'Affaires, mercredi 7 février 2018 au restaurant Stratos de Nicolet, dès midi.

    De dynamiques entrepreneurs de notre région partageront avec vous leur histoire à succès et leur motivation devant les enjeux auxquels ils font face dans leur quotidien. Seront entre autres présents :

    - M. Éric Joubert (Bois Laurentide)
    - M. Jean Doyon (J.P. Doyon Ltée)
    - M. Sébastien Fréchette (Boulangerie-café Galoto)


    Venez en grand nombre échanger avec nos invités!

     

     

janvier 2018

  • Premier déjeuner-réseautage de cette nouvelle année / Nouvelle Génération d'Affaires Bécancour - Nicolet - Yamaska, au restaurant Stratos Nicolet.

    À chaque dernier jeudi du mois, la NGA vous convie à une activité de réseautage conviviale où des entrepreneurs inspirants vous livre leur passion et leurs défis. 

     

    Coût : Payez votre facture

     

  • Cette conférence abordera certains des défis liés à la problématique de recrutement de personnel non spécialisé et aux préjugés, stéréotypes et idéologie qui y sont reliés.

    Elle apportera un éclairage différent en confrontant la réalité des donneurs et des chercheurs d'ouvrage tout en soulignant les principales caractéristiques de la main-d'Å"uvre composée des jeunes et des migrants. Elle  insistera aussi sur certaines questions auxquelles l'employeur aurait intérêt à réfléchir avant de passer en mode recrutement. La conclusion portera sur le fait que les employeurs ont tout intérêt à bien cerner leur problématique et à élargir leur réseau afin d'en arriver à recruter et retenir une main-d'Å"uvre mobilisée et performante.


    Par Diane Gagné Ph. D, professeure en relations industrielles au département de la gestion des ressources humaines, École de gestion, Université du Québec à Trois-Rivières.